Le Chœur Darius Milhaud a été créé en 1973 par Rémi Gousseau, alors directeur du Conservatoire du même nom à Paris XIVème. De 1975 à 1989 la direction du Chœur est confiée à Eugène Pelletier.

En 1979 Roger Calmel est nommé directeur du Conservatoire. En 1989 il prend la direction du Chœur. Assisté d’Emmanuel Oriol jusqu’en 1996 puis ensuite de Jorge Garcia-Herranz, il permet à sa formation de progresser et la dote d’un répertoire complet et varié, dans lequel figurent bon nombre de ses propres œuvres. En 1997 le Chœur se constitue en association loi 1901 et nomme à sa présidence Richard Philips, musicien et ami de longue date de Roger Calmel.

Roger Calmel, alors à la retraite, s’investit pleinement dans la direction artistique et l’animation du groupe lui faisant profiter de ses compétences dans le domaine musical jusqu’ à sa mort en 1998.

Le Chœur décide alors de faire vivre la mémoire de Roger. Sous la présidence de Brigitte Joli, assistée d’Yves Davidson vice-président, la formation trouve les ressources nécessaires à sa survie.

La direction artistique est aujourd’hui assurée avec maestria depuis 1999 par Camille Haedt-Goussu.

 

Calmel

Roger CALMEL : (1920 – 1998)

Le site de Roger Calmel

      

Cela fait déjà une décennie que ce compositeur humaniste nous a quitté.

Roger CALMEL, grand compositeur, développa le Choeur Darius Milhaud de 1979 à 1998. Il le dirigea avec abnégation et persévérance, son intention étant de permettre aux êtres de s’ouvrir à la musique.

Languedocien, fils d’un vigneron poète et organiste, il fait ses études musicales à Béziers, puis « monte à Paris » en 1944 pour étudier la composition à l'école César Franck, et entre au conservatoire National où il remporte les Premiers Prix dans les Classes de Contrepoint et Fugue de Plé-Caussade, d’Esthétique avec Olivier Messiaen et de Composition avec Darius Milhaud, qui fut son ami. Sa formation sera complétée au contact de Pierre Schaeffer.

Les années suivantes voient naître les premières grandes œuvres. Sa personnalité musicale s'affirme au travers d'un langage parfois d'essence atonale, mais qui ne renie pas la tonalité.

En 1958, il obtient le Grand Prix Musical de la Ville de Paris, puis le Premier Prix des Concerts-Réferendum-Pasdeloup, le Premier Prix de la Confédération musicale de France (1959), le Grand Prix du Concours International de Composition de Divonne en 1960, le Grand Prix de Musique de Chambre de l’Institut de France en 1976.

Professeur à la Maîtrise de Radio-France, il dirige ensuite le Conservatoire Darius Milhaud et est nommé est inspecteur des Ateliers Musicaux de la Ville de Paris.

Roger Calmel consacra une grande partie de son activité à l'écriture de nombreuses œuvres de musique vocale, à la demande du mouvement À cœur joie, des Pueri Cantores et de divers festivals et chorales. Il fut également Directeur artistique de la « Maîtrise de Radio France » et du « Festival de la Côte Languedocienne ».

Son catalogue, qui s’étend de la musique de chambre jusqu’à l’opéra et à l’oratorio compte près de 400 œuvres. 

Quelques exemples :

Magali / Se Canto

Vidéos populaires

 

 

 

   
© Choeur Darius Milhaud